1 janvier 2024

Stéphane Tempier 

Directeur sportif

Au-delà des résultats, l’histoire du Rockrider Ford Racing Team c’est avant tout celle d’une aventure humaine. Au fil des jours, nous allons vous présenter celles et ceux qui ont cru à cette histoire. Episode 1, Stéphane Tempier de coureur à directeur sportif.

Sur le bord d’un circuit, il était cette figure familière que l’on pouvait reconnaitre d’un coup d’œil. Un corps efflanqué qui se terminait par des cannes à n’en plus finir. Au fil des années, Stéphane n’a pas changé. Un grand bonhomme un peu dégingandé, gamin timide mais lorsqu’il se plantait sur les pédales, elles pouvaient crier grâce tant l’homme emmenait des braquets de rouleur Est-allemand. On se souvient encore de ce jour de 2004, lorsqu’on l’a vu débouler dans cette dernière ligne droite des Gets. Le gamin chétif de Gap venait de prendre l’argent des Mondiaux Juniors. Devant la presse, il avait encore du mal à exprimer ses sentiments. C’était le premier jour du reste de sa vie. Une première vie qui allait durer 18 années. L’homme a grandi, est devenu père, a parcouru le monde.
Mais surtout, il s’est imposé parmi les références du circuit Coupe du Monde en prenant la 2e place du classement général en 2017. Deux ans plus tard, il repart des Championnats du monde élites avec le bronze autour du cou. Fin 2021, l’homme est en recherche d’un nouveau challenge. L’équipe Rockrider (qui deviendra Rockrider Ford en mars 2023) s’apprête à voir le jour. Entre lui et Sam Roces, le manager général, les discussions ne traineront pas. Les deux hommes se connaissent depuis près de deux décennies et le challenge sportif comme humain seront les éléments déclencheur. Stéphane débute une nouvelle aventure. L’équipe est en construction, il faut s’habituer à un nouveau fonctionnement, un nouveau vélo. Retardé toute la saison par des ennuis de santé, Stéphane parvient tout de même à décrocher le titre national en Marathon et termine au pied du podium des Championnats de France.
En septembre 2022 aux Gets, là où tout a commencé, il annonce sa fin de carrière pour rejoindre le staff de l’équipe. Depuis le début de la saison 2023, Stéphane occupe le poste de responsable sportif, effectue les reconnaissances des plus grandes courses avec les athlètes pour conseiller sur les trajectoires, travaille avec les partenaires pour le développement des produits. La transition entre la vie d’athlète et le monde d’après peut parfois ressembler à une passerelle étroite entre nostalgie et frustration. Pour Stéphane, cette nouvelle vie résonne comme une évidence. La raison ? Une passion profonde pour son sport qui ne l’a jamais quitté.

Stéphane : « J’ai rapidement été convaincu »

« Avec Sam, on se connaît depuis longtemps. Et que ce soit pour mon arrivée dans le team en tant que coureur ou pour intégrer le staff, je n’ai pas réfléchi longtemps. J’ai rapidement été convaincu. Au cours de la saison 2022, j’ai dû me rendre à l’évidence : je n’étais plus en mesure de me battre pour le top cinq mondial. Pour moi, il était temps de passer à autre chose. Aujourd’hui, pour jouer les premiers rôles sur la scène internationale, il est primordial d’accompagner les athlètes pendant les reconnaissances. Conseiller, échanger sur les meilleures trajectoires, mais également tester et développer le matériel tout au long de l’année, mais mission est assez vaste. Durant un week-end de Coupe du Monde, j’enchaîne les tours de circuit, que ce soit avec les filles ou avec les gars, cela me fait pas mal d’heures de vélo en fin de semaine. Même si je ne suis plus athlète de haut niveau, je dois rester en forme. Je roule peut-être deux fois moins d’avant, j’ai diversifié ma pratique, mais j’ai gardé le côté ludique. La transition entre ma vie d’athlète et celle d’aujourd’hui s’est fait naturellement. Je suis fier de faire partie de l’aventure Rockrider Ford depuis le début. En deux ans, on a accompli de belles choses.»